Découverte de la girafe au parc zoologique d’Amneville

La girafe est un grand mammifère que l’on considère comme l’espèce ayant la plus grande taille au monde. De l’ordre des Artiodactyla et de la famille des Giraffidae, la girafe s’impose dans la savane par son hauteur comprise entre 5,30 et 5,80 mètres. Son cou constitue la partie la plus importante de son corps puisqu’il peut atteindre les 4 mètres et est composé de 7 vertèbres. La girafe possède une langue mesurant de 40 centimètres à 50 centimètres. Cette longueur ainsi que la robustesse de sa langue lui permettent d’arracher les jeunes feuilles du bout des arbres.

Avec un poids estimé à 450 kg pour les jeunes femelles, pouvant atteindre les 2 000 kg chez les mâles adultes, la girafe se déplace nonchalamment, mais cela ne l’empêche pas de courir avec une vitesse dépassant les 50 km par heure. La girafe est couverte d’un pelage de couleur roux ou de couleur acajou sur lequel des taches jaunes ou crème forment des dessins assimilés à la mosaïque. Son cou arbore une jolie crinière rousse qui descend jusqu’à ses épaules. Le corps de la girafe se présente sous une forme oblique, puisque ses pattes antérieures sont plus longues que ses pattes postérieures. La tête de la girafe est dotée de deux ossicônes de 25 centimètres à côté de deux petites oreilles de forme ovale. La girafe est une espèce qui vit longtemps puisque sa longévité est estimée en moyenne à 22 ans, certains spécimens peuvent atteindre les 26 ans.

Cet animal majestueux est observable dans plusieurs parcs zoologiques en France, ce qui pourrait constituer une sortie idéale en famille pour un weekend.

Les sous-espèces de girafe

espèce de girafe© Crédit Photo : https://pixabay.com/

La girafe est un animal qui vit en Afrique, dans les savanes et les plaines africaines. Quelques sous-espèces sont alors recensées dans le grand continent :

  • La sous-espèce éthiopienne, somalienne et celle du Nord de Kenya sous le nom de girafe réticulée
  • la girafe du Nil Bleu en Érythrée sous l’appellation de Girafe de Nubie
  • la girafe de Soudan, une sous-espèce soudanaise
  • la girafe de Tchad, celle de l’Afrique Centrale et Occidentale
  • la girafe d’Ouganda peuplant cette partie du Centre- Est de l’Afrique et les réserves de Kenya
  • la girafe Masaï du sud de Kenya
  • la girafe de Rhodésie dans la vallée de Luangwa et en Zambie
  • la girafe d’Angola dans la partie sud de ce pays
  • la girafe du Cap se concentrant en Afrique Central
  • la girafe du Sud en Afrique du Sud, en Botswana et en Namibie

La girafe dans tous ses états

Girafe© Crédit Photo : https://pixabay.com/

La girafe est une espèce endémique d’Afrique. Elle vit essentiellement dans les savanes broussailleuses et dans les plaines arborées. C’est une espèce sociale vivant en groupe de 5 ou 6 individus, mais il arrive que l’on rencontre une girafe se déplaçant en solitaire. La girafe est un animal qui arrive à vivre en harmonie avec d’autres animaux en côtoyant d’autres espèces tel que le rhinocéros, le zèbre, les éléphants, les gazelles et les antilopes. Toutefois, la girafe a comme prédateurs les lions, les léopards, mais aussi les hyènes et les lycaons. La girafe passe la majeure partie de sa journée debout, il est rare de la voir couchée, car il lui faut un grand effort pour se remettre debout. Elle fait sa sieste en étant debout, avec un sommeil qui ne dure que 2 heures en moyenne par jour.

giraffe, kenya, africa© Crédit Photo : https://pixabay.com/

La girafe est un grand herbivore qui se nourrit essentiellement de feuilles d’acacia. Elle aime également les fleurs, sont friandes de fruits, de graines et de cosses. La girafe arrive facilement à atteindre les rameaux grâce à sa longue langue qui va ramener les feuilles à ses dents pour les couper. Sa consommation de graminées participe fortement au reboisement grâce au passage des grains dans ses excréments. En moyenne, une girafe arrive à ingurgiter jusqu’à 70 kg de feuilles par jour. La girafe a un besoin en eau de 3 litres par jour, mais elle peut bien se passer de boire, comme elle possède une réserve d’une dizaine de litres.

La girafe entame l’accouplement quand le mâle atteint sa maturité sexuelle à 5 ans et que la femelle est en chaleur à partir de 3 ans. La femelle porte son bébé pendant 15 mois et met bas à un girafon qui mesure déjà jusqu’à 2 mètres à sa naissance et pèse entre 40 et 80 kg. La girafe donne naissance à son bébé en restant debout, et le petit girafon arrive à se tenir avec ses quatre pattes à peine 15 minutes après sa naissance. Le sevrage du jeune girafon dure entre 12 et 16 mois et il quitte sa mère à 2 ans, quand il arrive à être autonome.

La girafe est inscrite dans la liste des espèces à préoccupation mineure. Même si la girafe a connu des périodes critiques au XIX è siècle en faisant l’objet de chasse de loisir, sa situation n’est pas si alarmante. Toutefois, quelques sous-espèces, comme la girafe de Tchad et la girafe de l’Ouganda, ne comptent plus que quelques spécimens. La déforestation, la destruction de son habitat, l’avancée de l’urbanisation et de l’exploitation agricole intensive impactent fortement sur sa qualité de vie. Il est aussi à noter que le braconnage était et reste la principale menace de cette espèce. La viande de la girafe est un mets très apprécié en Afrique, c’est ainsi que sa chasse constitue toujours une menace dans certaines parties du grand continent.

Et si on observe la girafe de près ?

giraffes, heads, ossicones© Crédit Photo : https://pixabay.com/

La girafe est un animal captivant, elle représente la douceur et la sympathie. Les enfants sont rattachés à leur girafe en peluche qui répond souvent au nom de « Sophie », leur offrir des occasions pour en voir une vraie dans un parc aménagé avec de belles infrastructures assimilées à son milieu naturel serait une aubaine.

Les visiteurs peuvent l’observer en gardant la distance optimale pour scruter son anatomie, pour la voir évoluer dans les grands espaces, et ce, dans le respect de la sécurité.

Savez-vous que les jolies taches de la girafe ne lui servent pas seulement de camouflage ? Elles lui permettent également de réguler sa température corporelle pour la faire monter jusqu’à 39°C et la faire descendre à 35°C la nuit.

Partager cette page

© Les photos et logos appartiennent de plein droit à leurs auteurs respectifs.

Ces parcs vous intéresseront également !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *